Nos valeurs

Chez Montenegro Eco Adventures (MEA) nous prenons soin de l’environnement.

Nous créeons également des programmes de voyage personnalisés pour chacun. 

Toutes nos activités sont généralement focalisées sur la préservation et la protection de l’environnement au Monténégro. Nous pensons que le tourisme est le meilleur moyen de sensibiliser la population, de trouver les fonds nécessaires au financement des projets communautaires et d’informer la population locale et internationale sur les avantages du tourisme durable.

Nous nous engageons à suivre nous-mêmes les principes décrits ci-après. Cet engagement s’étend aussi au choix de nos prestataires de services.

Axe 1 : Réduire au maximum l’impact sur l’environnement

L’impact sur l’environnement peut être défini comme toute altération, néfaste ou bénéfique, de l’environnement résultant d’activités humaines.

La durabilité environnementale n’implique pas seulement de prêter attention à notre environnement naturel. Il s’agit aussi de prendre en compte les impacts sociaux et économiques de nos activités. Il est pratiquement impossible de ne pas avoir d’impact. Cependant, chez MEA, nous pensons que, s’il est mené correctement, l’écotourisme peut favoriser une meilleure compréhension de l’environnement et de la culture, ainsi qu’un respect mutuel entre habitants et touristes.

Le rôle clé de nos organisateurs touristiques est de comprendre l’impact environnemental de nos activités et les étapes qu’ils peuvent prendre pour le réduire au maximum. Nous privilégions les hébergements à faible empreinte écologique, utilisons le plus possible des transports à mobilité douce, et encourageons la réduction et/ou le recyclage des déchets. Nos offres (proposées et soutenues par les collectivités locales) visent à faire visiter différentes régions à de petits groupes, optimisant ainsi l’expérience du touriste tout en répartissant les bénéfices entre les différentes collectivités.

Axe 2 : Gestion de notre interaction avec l’environnement naturel

L’écotourisme implique certaines formes particulières d’activités comme la randonnée à pied ou à vélo, le kayak, la plongée, etc… qui sont toutes des formes d’interaction physique avec la nature.

Malheureusement, qui dit « interaction » dit « impact ». Une interaction soutenue signifie aussi le risque d’un impact néfaste. Par exemple, si des centaines de visiteurs pratiquent le trail ou la randonnée de montagne tous les jours, il faudra alors prendre des mesures plus fortes pour limiter l’impact environnemental et des pistes spéciales devront être aménagées. Si nous étions amenés à visiter la même région encore et encore, l’aspect « intact » qui rendait l’endroit si spécial au début serait très vite affecté par les répercussions sociales et économiques provoquées par notre passage.

 

Chez MEA, nous pensons que des effectifs réduits fournissent à chacun une exceptionnelle expérience au grand air qui rend les interactions possibles tout en préservant l’environnement et la culture du Monténégro pour les générations actuelles et futures.

Axe 3 : Impliquer les collectivités et interagir avec les individus

La participation des collectivités et l’interaction avec les populations locales sont des aspects de l’écotourisme considérés comme essentiels ou du moins importants.

Des études montrent que beaucoup de randonneurs disent aimer marcher seuls sans l’aide d’un guide mais à la fin de leur randonnée, les avis sont généralement inversés. Chez MEA, nos guides ne donnent pas seulement les directions à prendre mais fournissent des détails à propos du contexte géographique, social, historique, culturel. Ils favorisent une meilleure connaissance du terrain et montrent aux clients des choses qu’ils n’auraient pas découvertes par eux-mêmes. Enfin, nos guides permettent aux visiteurs de connaître un Monténégro rural et accueillant.

Pour MEA, les habitants locaux et leurs cultures représentent une part importante de l’environnement dont nos visiteurs feront l’expérience. L’implication des collectivités dans la randonnée ou d’autres activités liées à l’écotourisme représente un type d’interaction à part entière entre locaux et touristes. Les visiteurs considèreront les locaux en leur qualité d’hôtes à la fois par plaisir d’être invité mais aussi en respectant les règles habituelles qui s’appliquent aux invités.

Bénéfices pour les populations locales et la préservation de la nature :

  • Bénéfices économiques, nouveaux types d’emplois, nouvelles sources de revenus.
  • Recettes directement versées à la préservation et à la gestion des espaces naturels protégés.

Sensibilisation et éducation :

  • Sensibilisation accrue à la préservation du patrimoine naturel et culturel.
  • Education de la population locale et des acteurs de l’écotourisme sur l’importance de la préservation du patrimoine.

Axe 4 : Activités liées à l’environnement

Toute l’équipe de MEA participe régulièrement et bénévolement à des projets environnementaux et culturels locaux. Dans cette lignée, nous contribuons à hauteur de 5% de nos bénéfices aux projets environnementaux que nous soutenons activement. Notre philosophie consiste plus à aborder les questions actuelles et à bâtir une entreprise durable à long terme qu’à chercher des profits immédiats.

Aux côtés d’autres organisations, MEA s’implique dans la sensibilisation des agriculteurs à une gestion respectueuse de l’environnement rural, dans l’utilisation durable des ressources (pêche, bois) et d’autres programmes mis en place pour motiver et rappeler au gens de réduire, réutiliser, recycler etc… (en savoir plus sur nos projets environnementaux de 2015 ici).

Nous offrons des conseils et recherchons des partenaires issus des collectivités locales afin d’obtenir des produits locaux et issus de l’artisanat. Les activités environnementales seront étendues à mesure que l’entreprise deviendra plus rentable.

Axe 5 : Economie durable

Nous nous assurerons que nos activités d’éco-tourisme nous apportent des revenus stables afin de maintenir le bon déroulement de nos opérations et de poursuivre nos programmes portant sur l’environnement et le développement durable. Pour véritablement être une entreprise d’éco-tourisme durable nous devons augmenter les profits tout en réduisant les coûts.

Pour MEA,  devenir économiquement durable signifie que nous devons nous concentrer sur le marketing et la promotion. Ces derniers occasionneront sans doute les frais les plus importants pour nous dans notre effort d’atteindre de nouveaux marchés mais sans eux, nous n’aurons pas suffisamment de clientèle pour couvrir l’ensemble des coûts opérationnels.

Ces cinq axes nous serviront de critères pour évaluer régulièrement notre adéquation avec les valeurs de l’éco-tourisme ainsi que les prestataires avec qui nous collaborons.

Autre facteur : la dimension politique

Les personnes intervenant sur l’éco-tourisme dépendent des gouvernements (en particulier des ministères du Tourisme et de l’Environnement). En effet, ces derniers élaborent des politiques qui stimuleront la protection et la gestion des espaces naturels. Les commissions gouvernementales de tourisme et les ministères sont également des acteurs essentiels dans la réputation du Monténégro comme destination phare de l’éco-tourisme.

Les intervenants sur l’écotourisme dépendent aussi de l’industrie du tourisme en général, notamment en matière de transport et d’hébergement. La plupart des écotouristes restent dans le pays un peu plus longtemps que la durée de l’excursion écotouristique à proprement parler.

Nous aurons aussi besoin d’inclure dans notre réseau les autorités locales (qui s’assurent de l’exécution des lois sur le terrain et contrôlent les infrastructures-clé) ainsi que les gestionnaires de la région (ceux des parcs nationaux) qui sont responsables de la gestion d’espaces fragiles.

 

 « traduction: Jean-Marie Thébault »