Les différentes formes de tourisme liées à l’environnement et la responsibilité sociale

sont multiples et peuvent parfois ammener à confusion. On sait que le tourisme responsable est une « forme de voyage qui peut être consommée de manière plus responsable ». Oui mais encore ? On sait aussi que cette forme de tourisme est très similaire au tourisme durable. Par ailleurs, ces deux termes pourraient également avoir une définition commune : « forme de tourisme basée sur la nature qui tend à être durable sur les plans écologique, socioculturel et économique, tout en offrant des possibilités d’apprentissage et d’évaluation de l’environnement naturel ou de ses éléments spécifiques”. (1)

Nous tenions à vous donner ici les définitions les plus reconnues dans la profession sur le sujet. N’hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire en bas de la page si vous jamais vous souhaitiez plus d’informations à ce sujet. Vous pouvez également lire dans la section ‘Nos Valeurs‘ comment nous avons choisi de suivre les principes de l’écotourisme ou du tourisme durable/responsable dans ce que nous faisons.

Le Tourisme Responsable

est une forme de tourisme qui :

  •  »Génère de grands bénéfices économiques pour les locaux et donc, améliorent leur bien-être,

    Minimise les impacts négatifs sociaux, économiques et environnementaux,

    Améliore les conditions de travail et l’accès à l’industrie touristique,

    Offre aux voyageurs de meilleures expériences, plus proches des habitants, ainsi qu’une meilleure compréhension des problèmes culturels, sociaux et environnementaux,

    Encourage les populations locales à prendre des décisions impactant sur leur mode de vie,

    Contribue à la conservation des héritages naturels et culturels,

    Offre un accès aux personnes à mobilité réduite,

    Est sensible à la culture, encourage le respect entre les locaux et les visiteurs et apporte une fierté et une confiance nationale. » (2)

L’Écotourisme

 »fait référence aux voyages écologiquement responsables, comprenant des visites dans des zones naturelles relativement peu perturbées dans le but d’apprécier et d’étudier la nature (et tout élément culturel associé, passé et présent).

Il favorise la conservation, a peu d’impact sur les visiteurs et génère une implication économique des populations locales. » (3)

Le Tourisme Durable

 »requiert la participation pertinente de toutes les parties prenantes concernées, ainsi qu’un leadership politique fort afin d’assurer une large participation et un consensus. Atteindre un tourisme durable est un processus continu qui nécessite un suivi constant des impacts, en introduisant si nécessaire les mesures préventives et/ou correctives nécessaires. Il tend également à maintenir un haut niveau de satisfaction des voyageurs et leur garantit une expérience significative, en les sensibilisant aux questions de développement durable et en encourageant les pratiques de voyage durable durant leurs déplacements. » (4)

Partir seul en randonnée peut s'avérer dangereux. Nous vous recommandons vivement de faire appel à un guide local.

Nos sources (traduit de l’anglais) :

(1) Weaver, 2011

(2) Cape Town Declaration, 2002

(3) Ceballos-Lascurain, 1993 – Définition officielle adoptée par l’IUCN en 1996

(4) World Tourism Organization, 2004

Vous voulez savoir comment nous interprétons ces définitions sur le terrain ?

Contactez-nous !

1 + 14 =

© Montenegro Eco Adventures; CZIP